hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°89

hand-up

N°089

Mardi 18 Février 2020


N°89Semaine du Lundi 10 Février 2020 au Dimanche 16 Février 2020

Relevés Hebdomadaires

49 signalements dont 17 "ODO Public" et 32 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 10/02/2020 au 16/02/2020 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées :

  • À MOURENX, le Samedi 15/02/20 à 13h00 ( 309.2 µg/m³ )
  • À LACQ, le Dimanche 16/02/20 à 15h45 ( 252.9 µg/m³ )
  • À LACQ, le Lundi 10/02/20 à 10h30 ( 192.8 µg/m³ )

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 10/02/2020 1 7 7 1 0 0
Mardi 11/02/2020 6 6 4 5 0 1
Mercredi 12/02/2020 0 1 0 0 2 0
Jeudi 13/02/2020 4 3 2 0 4 0
Vendredi 14/02/2020 0 8 4 0 0 0
Samedi 15/02/2020 1 1 0 1 1 0
Dimanche 16/02/2020 5 6 6 2 1 0
Total 17 32 23 9 8 1
Parmi 3 réponses
aux sollicitations

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Atmo Nouvelle-Aquitaine, en sa qualité d’animateur de l’observatoire des odeurs autour d’Induslacq, propose désormais un bulletin mensuel des odeurs autour de la plateforme Induslacq. Celui-ci vient compléter les informations opérationnelles délivrées par l’ASL Induslacq toutes les semaines et permet d’avoir une vision exhaustive de la situation odorante sur le bassin mois après mois. Pour consulter le bulletin mensuel des odeurs réalisé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, merci d’aller sur le lien suivant :
https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/publications/bulletins-mensuels-des-signalements-olfactifs-autour-de-la-plateforme-induslacq-64

événements de la plateforme sur la période

Période du 10/02/20 au 16/02/20

Suite à des travaux sur une ligne de gaz, l’Unité de Traitement de Gaz (UTG) de SOBEGI a été arrêtée le lundi 10/02 à 8h, ayant eu pour conséquence l‘arrêt de production de certaines unités chez différents industriels (SOBEGI, ARKEMA, GEOPETROL, BSO).

Pendant cet arrêt, des décompressions et de l’inertage ont eu lieu chez ARKEMA, SOBEGI ET GEOPETROL, entraînant le recours aux différentes torches (BP 4/1 d’ARKEMA et torche BP 4/3 de SOBEGI et torches GEOPETROL au Cluster d’Arance). Chez GEOPETROL, ces décompressions ont lieu le lundi 10/02 et le jeudi 13/02.

Un débit de gaz naturel à la torche BP 4/3 a été nécessaire pour la combustion des effluents de décompression (effluents non adaptés pour l’URS), expliquant la hauteur des flammes et les nuisances sonores. Ces événements, dans leur ensemble, peuvent probablement expliquer le pic SO2 du lundi 10/02 (192.8 µg/m³) perçu à la station ATMO NA de Lacq à 10h30.  L’URS était en fonctionnement normal chez ARKEMA. 

Le redémarrage de l’UTG et d’autres unités d'ARKEMA  eu lieu progressivement le samedi 15/02 vers 9h30, pouvant expliquer des perceptions acide/piquant et/ou Egout/œuf pourri/soufre et /ou SO2 durant le week-end.

Le pic de SO2 du Dimanche 16/02 à 15h45 (252.9 µg/m³) à Lacq est probablement lié au fonctionnement des torches BP 4/3 et BP 4/1 (Arrêt ponctuel de l’URS).

Le pic de samedi 15/02 à 13h (309.2 µg/m³) ATMO NA de Mourenx est en cours d’investigation, car en effet l’URS était en fonctionnement le samedi. »

D’autres part, BSO a repris progressivement son activité le samedi.  Les  perceptions de  Pyrazine et Sulfurol par les Nez, samedi et dimanche  peuvent être en lien avec  ce redémarrage.

Par ailleurs, la note cible associée à l’activité industrielle de TORAY a été signalée huit fois cette semaine (mercredi, jeudi et dimanche). Pourtant, l’activité du site est restée normale, sans accroissement de production, ni d’évènements marquants liés au process.

Vous souhaitez en savoir plus ?