hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°70

hand-up

N°070

Mardi 8 Octobre 2019


N°70Semaine du Lundi 30 Septembre 2019 au Dimanche 6 Octobre 2019

Relevés Hebdomadaires

32 signalements dont 20 "ODO Public" et 12 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 30/09/2019 au 06/10/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées :

  • À LACQ, le Vendredi 04/10/19 à 18h45 ( 119.3 µg/m³ )

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 30/09/2019 2 1 0 0 0 0
Mardi 01/10/2019 5 4 3 3 0 0
Mercredi 02/10/2019 1 2 2 1 0 0
Jeudi 03/10/2019 3 2 1 3 0 0
Vendredi 04/10/2019 5 3 2 2 0 0
Samedi 05/10/2019 1 0 0 1 0 0
Dimanche 06/10/2019 3 0 0 3 0 0
Total 20 12 8 13 0 0
Parmi 3 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Période du 30/10/19 au 06/10/19

Sur la semaine 40, les installations des industriels ARKEMA, BSO, SOBEGI, étaient à l’arrêt pour maintenance préventive jusqu’au vendredi 04/10, où il y a eu un redémarrage progressif de certains ateliers des industriels ARKEMA et SOBEGI. Ces redémarrages se sont traduit chez SOBEGI et ARKEMA par des décompressions et balayages de lignes avant redémarrage nécessitant l’utilisation des torches vers 11h pouvant expliquer les signalements de “Plastic brulé” vers 11h25.

La vision d’un nuage bleu par des riverains en fin de matinée cette même journée entre midi et 14h peut être concomitante avec les torchages cités ci-dessus. Les conditions atmosphériques ont favorisé la visibilité des émissions de SO2 issues de la combustion. En effet, la température extérieure était d’environ 15 °C et le taux d’humidité de l’air élévée , à 85% environ, presque pas de vent (0,3m/s). Ces conditions météorologiques peuvent contribuer à l’apparition de cette nuance bleue.

Un pic de SO2 a été enregistré le vendredi 04/10 de 119,3ug/m3 aux alentours de 18h45 à Lacq sans dépassement de seuil, probablement lié à l’activité de reprise progressive de la plateforme.

Toutefois, une trentaine de signalements ont été enregistrés sur la semaine dont 12 venant de Nez formés (intensité supérieure à 6) avec des évocations différentes de “Autre” et / ou de “composes soufrés non définis”, de THT, de DMS, de “SO2-irritant”, de “DMDS” bien que les installations thiochimiques d’Arkema étaient à l’arrêt complet, conjointement avec celles de Sobegi et BSO ( ceci, pour le lien avec certains référents olfactifs cités).

D’autre part, suite à la réception d’effluents chargés au sein de la station de traitement des eaux biologiques le lundi 30/09, l’injection d’oxygène par prévention a été amorcée pour accélérer la biodégradation de la matière organique au niveau du bassin tampon le mardi 01/10. Néanmoins la transformation du DMSO en DMS a eu pour conséquence une émission à la surface d’odeurs référencées par les NEZ comme du « DMS » le mardi 01/10 à deux reprises à la même heure (20h25), le mercredi à 8h55 et 12h55; puis de « DMDS » le vendredi 04/10 à 9h30, accompagné d’une évocation de riverain « d’Ail » à 10h50.

Pendant cette période, il n y a toutefois pas eu d'indicateur de baisse de performance du bassin biologique.

Vous souhaitez en savoir plus ?