hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°57

hand-up

N°057

Mardi 9 Juillet 2019


N°57Semaine du Lundi 1 Juillet 2019 au Dimanche 7 Juillet 2019

Relevés Hebdomadaires

27 signalements dont 15 "ODO Public" et 12 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 01/07/2019 au 07/07/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Aucune concentration de SO2 très élevée n'a été relevée.

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 01/07/2019 1 3 2 1 0 0
Mardi 02/07/2019 5 7 2 4 0 0
Mercredi 03/07/2019 4 0 0 2 0 0
Jeudi 04/07/2019 2 0 0 0 0 0
Vendredi 05/07/2019 3 0 0 2 0 0
Samedi 06/07/2019 0 2 2 0 0 0
Dimanche 07/07/2019 0 0 0 0 0 0
Total 15 12 6 9 0 0
Parmi 2 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Période du 01/07/19 au 07/07/19

Une campagne de fabrication ponctuelle de TPS 32 à base de TBM a débuté au courant de la semaine 27 chez ARKEMA pouvant s’accompagner d’épisodes plus odorants qu’à l’accoutumée de TBM vers atmosphère. Cette campagne se terminera  à la fin du mois d’août.

Il faut rappeler que le TBM a un seuil de perception olfactif bas. Certains peuvent rapprocher l’évocation du TBM à celui du Gaz de ville car ce sont des composés soufrés, même si les Nez formés peuvent faire la distinction entre le THT et le TBM.

Des évocations de  « Diacétyle », de « Pain-biscuit » dans la matinée et de Sulfurol dans la soirée du mardi 02/07 ont été notés.

Le « Sulfurol » référent caractéristique n’a été signalé qu’une fois malgré le fonctionnement en continu des sêcheurs de BSO. Hormis le Diacétyle qui est peut-être lié au process de fermentation du Bioethanol, les autres notes (Pain/biscuit et Sulfurol) sont probablement liées aux émissions générées par l’activité de séchage des drèches lors de la fabrication de bioéthanol. Avec une température entre 16-17°C, une humidité élevée à 85% et une vitesse de vent très  faible (inférieure à 1 m/s), ces conditions peuvent accentuer les ressentis de ces notes en défavorisant la dilution et la dispersion dans l’air.

En effet, la journée du Mardi a été une journée un peu plus odorante dans la matinée que les autres jours de la semaine avec des évocations vraiment toutes différentes les unes des autres. Toutes ces odeurs remontées ne proviennent pas des mêmes sources, et effectivement ont dû se concentrer dans la nuit du lundi au matin avec la baisse de température, et avec le lever du jour et l’accroissement progressif de la température  s’est donc fait sentir plus qu’habituellement. Il est à noter qu’aucun événement particulier sur la plateforme n’est à déplorer dans la nuit du lundi au mardi.

Des ressentis de « Plastique brûlé » le vendredi 05/07 à 22h40 et à  4h30 peuvent probablement s’expliquer par la combustion des reliquats d’effluents gazeux envoyés  par sécurité à la torche BP 4/1 d’ARKEMA.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?