hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°50

hand-up

N°050

Mardi 21 Mai 2019


N°50Semaine du Lundi 13 Mai 2019 au Dimanche 19 Mai 2019

Relevés Hebdomadaires

26 signalements dont 17 "ODO Public" et 9 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 13/05/2019 au 19/05/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées en quart horaire:

  • À LAGOR, le Jeudi 16/05/19 à 03h00 ( 1669 µg/m³ )
  • À LACQ, le Jeudi 16/05/19 à 11h15 ( 670.6 µg/m³ )
  • À LACQ, le Samedi 18/05/19 à 12h30 ( 1418.5 µg/m³ )

A noter qu'au sens de la directive européenne, les valeurs moyennes horaires sont respectivement (586, 462ug/m3 pour jeudi et 716 ug/m3 pour samedi)

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 13/05/2019 1 0 0 0 1 0
Mardi 14/05/2019 2 2 1 1 1 1
Mercredi 15/05/2019 1 0 0 0 1 0
Jeudi 16/05/2019 2 0 0 1 1 0
Vendredi 17/05/2019 1 3 2 1 1 1
Samedi 18/05/2019 8 3 3 7 0 0
Dimanche 19/05/2019 2 0 0 0 0 0
Total 17 8 6 10 5 2
Parmi 4 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Période du 13/05/19 au 19/05/19

Sur la période d’étude, trois pics de SO2 sont notables dépassant la valeur seuil règlementaire en moyenne horaire aux stations de Lagor  et de Lacq de ATMO NA. En effet, les valeurs moyennes horaires des deux pics  le jeudi 16/05/19 à 3h et à 12h étaient respectivement 586 µg/m³ (Lagor) et 462 μg/m³ (Lacq). Le samedi 18/05/19, le pic est perçu à 13h  à  Lacq (716 μg/m³, moyenne horaire).

L’unité Acide sulfurique chez ARKEMA qui était à l’arrêt depuis  plusieurs semaines pour de la maintenance réglementaire était en cours de démarrage depuis le lundi 13 mai. Cette phase transitoire a pu engendrer des rejets de SO2 supérieur à la norme environnementale, expliquant le pic de Lagor le 16/05 vers 3h.

En sus, l'URS a été arrêté à 7h35 pendant quelques heures le 16/05 suite à un problème mécanique, les effluents gazeux ont donc été momentanément envoyés sur la torche BP 4/1. Ce basculement des évents sur torche durant ce créneau horaire cumulé avec la phase transitoire de redémarrage de l'atelier Acide sulfurique, explique probablement l’origine du second pic constaté vers 12h sur la station de Lacq la même journée.

Concernant le pic de SO2 du samedi 18/05 à 13h, l’URS était en arrêt entre 12h05 et 17h25 pour intervention suite à un problème mécanique sur l’alimentation calcaire. Les effluent gazeux furent donc obligatoirement dirigés par sécurité sur la torche BP4/1.

De plus, à 12h16, l’atelier Méthyl mercaptan chez ARKEMA s’est arrêté brusquement suite à une défaillance d’instrument de mesure.  Cet arrêt a entraîné par sécurité (dégazage) l’envoi des effluents gazeux vers la torche BP 4/1.  Ces deux évènements consécutifs sont probablement à l’origine du pic de SO2 de 13h, constaté sur la station de mesure de Lacq.

Les signalements de « Methylmercaptan » vers 12h et « Egout/Œuf pourri/soufre » semblent cohérents avec l’arrêt de l’unité.

 Les autres composés soufrés faisant l’objet de signalements dans la semaine, plus particulièrement de « THT » et ou de « Gaz de ville » peuvent probablement s’expliquer par le fonctionnement des ateliers de fabrication de THT, plus ou moins accentués selon les conditions méteorologiques.

Vous souhaitez en savoir plus ?