hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°48

hand-up

N°048

Mardi 7 Mai 2019


N°48Semaine du Lundi 29 Avril 2019 au Dimanche 5 Mai 2019

Relevés Hebdomadaires

35 signalements dont 15 "ODO Public" et 20 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 29/04/2019 au 05/05/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

La concentration de SO2 la plus élevée a été relevée :

  • À LACQ, le Vendredi 03/05/19 à 12h30 ( 477.9 µg/m³ )

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 40 μg/m3 pour le SO2 et de 10 et 30 μg/m3 pour les PM2,5 et PM10 respectivement.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 29/04/2019 2 1 0 0 1 0
Mardi 30/04/2019 4 6 2 2 0 0
Mercredi 01/05/2019 1 2 2 1 0 0
Jeudi 02/05/2019 4 2 1 3 0 0
Vendredi 03/05/2019 1 3 2 1 0 1
Samedi 04/05/2019 2 5 2 2 0 0
Dimanche 05/05/2019 1 1 0 0 0 0
Total 15 20 9 9 1 1
Parmi 6 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Période du 29/04/19 au 05/05/19

Sur la période d’étude, les signalements « Pain/biscuit » du lundi 29/05  dans la journée 8h30 et 17h40 peuvent être rapproché du fonctionnement des sécheurs de BSO mais n’indiquant aucune opération particulière chez l’industriel.

Un pic de SO2 est notable à la station ATMO de Lacq le vendredi 03/05/19 à 12h30 (477,9 μg/m³) sans dépasser de valeur seuil règlementaire en moyenne horaire. Ce pic résulte probablement de la conséquence de l’indisponibilité de l’URS le matin et ce pendant plusieurs heures ( dû à un défaut d’alimentation du calcaire), ayant conduit par sécurité à l'envoi des effluents gazeux vers les torches BP 4/1 et BP4/3.

Par ailleurs, du coté de SOBEGI, les caractéristiques et le processus de combustion des effluents orientés vers la torche BP 4/3 du vendredi n’ayant pas été modifiés, le  pic de SO2 mesuré rend moins probable l’association de ce pic avec le fonctionnement de la torche BP4/3.

Du côté de ARKEMA, la quantité d'effluents envoyés par sécurité vers la torche BP4/1 pourrait probablement expliquer ce pic de SO2 . Ce qui est confirmé par des signalements de « SO2 » à 11h30, 14h30,  et une évocation « d’Acide/piquant » à 14h15 le vendredi même.

En outre, il a aussi été noté l’après-midi du vendredi 03/05, la présence pendant des périodes courtes, des fumées rousses avec cependant une émission un peu plus soutenue de NO2 sur quelques heures à partir de14h.

En effet, l’atelier Sulfate Acide de Nitrosyle d’ARKEMA qui était en cours de redémarrage suite à un arrêt règlementaire a émis des panaches roux. Ces émissions sont des mélanges d’oxydes d’azote ( NOx) autorisés par arrêté préfectoral. Ce panache est émis régulièrement depuis des années, avec une intensification lors des situations transitoires de l’installation (arrêt –redémarrage de l’atelier par exemple)

 Les autres composés soufrés faisant l’objet de signalements, plus particulièrement « Gaz de ville » et ou le « THT » peuvent probablement s’expliquer par le fonctionnement des ateliers de fabrication de THT ces derniers jours.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?