hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°40

hand-up

N°040

Mardi 12 Mars 2019


N°40Semaine du Lundi 4 Mars 2019 au Dimanche 10 Mars 2019

Relevés Hebdomadaires

87 signalements dont 42 "ODO Public" et 45 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 04/03/2019 au 10/03/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Aucune concentration de SO2 très élevée n'a été relevée.

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 40 μg/m3 pour le SO2 et de 10 et 30 μg/m3 pour les PM2,5 et PM10 respectivement.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 04/03/2019 6 14 5 4 0 2
Mardi 05/03/2019 4 2 1 1 2 0
Mercredi 06/03/2019 12 12 6 3 2 1
Jeudi 07/03/2019 5 3 2 4 2 0
Vendredi 08/03/2019 1 4 2 1 2 0
Samedi 09/03/2019 8 6 4 4 0 0
Dimanche 10/03/2019 6 4 3 4 0 0
Total 42 45 23 21 8 3
Parmi 14 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Période du 04/03/19 au 10/03/19

A deux reprises au mois de février, le fonctionnement de la STEB a été impacté par la réception d’effluents anormalement  chargés en DMSO ( il faut rappeler que le DMSO – non odorant- se transforme naturellement en DMS – odorant-  le long de la chaine de traitement des effluents ). Ceci a entraîné une fragilisation progressive de la biomasse. A la fin du mois de février et au début du mois de mars, la STEB a reçu à nouveau des effluents chargés, ce qui a provoqué une diminution conséquente de l'activité des bactéries dans le bassin biologique. Pour laisser à cette activité bactérienne  le temps de se reconstituer naturellement, un détournement important des effluents du bassin vers la lagune a eu lieu du lundi 04/03 16h45 au mercredi 06/03 14h. Ce qui peut expliquer un nombre élevé de signalements lié au DMS  tout au long de la semaine, avec des pics notables  dans les journées du lundi et du mercredi. D’autres évocations liées à la dégradation de la matière organique peuvent s’y rapprocher tel que le DADS, le DMDS ressentis fortement le mercredi et ou de « Choux » perçue le lundi et le mercredi pouvant décrire aussi l’état fragilisée de la STEB.

Des actions majeures ont été mises en place telles que l’arrêt dès mercredi de l'arrivée des effluents chargés en DMSO sur la STEB,  l’injection de charbon actif pour capter les matières en suspension, l’injection d'oxygène dans le bassin tampon (facilite les conditions aérobies pour  les bactéries) en même temps qu'une aération forcée dans le bassin biologique puis l’injection de floculant dans le bassin biologique pour limiter la défloculation (non propice au développement de la flore bactérienne).

Toutes ces actions ont contribuées au rétablissement progressif de la STEB.

Par ailleurs, une indisponibilité de l’URS le samedi 9/03 de 8h à 10h30 peut expliquer le pic de SO2 perçu à la station ATMO NA de Lacq peu avant 11h, suite aux basculements des deux torches de sécurité ARKEMA et SOBEGI (78,1ug/m3) sans dépassement de valeur seuil règlementaire dans ces tranches horaires.

De plus des signalements dans la semaine de « TBM »  de « Gaz de ville », « d’Egout/Oeuf pourri »  peuvent se rapprocher de la fabrication de l’IPM chez ARKEMA car c’est un composé qui est très volatil ayant un fort potentiel odorant.

D’autres évocations comme la « Pyrazine » ressentis les lundi mercredi, jeudi, et dimanche, puis de « Cuisson », « Pain-biscuit » les mardi, jeudi et vendredi peuvent être liés à l’activité de séchage des drêches chez BSO.  En outre, des odeurs de «Daube»  évoquées dans la semaine fait penser  à une « odeur vineuse » peuvent être liées  au processus de fermentation. Le signalement de «Diacetyle» à  19H30 le 04/03 peut, peut être être rapproché des travaux sur la ligne de flux de CO2 pouvant correspondre à une activité particulière chez BSO.

Vous souhaitez en savoir plus ?