hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°38

hand-up

N°038

Mardi 26 Février 2019


N°38Semaine du Lundi 18 Février 2019 au Dimanche 24 Février 2019

Relevés Hebdomadaires

39 signalements dont 26 "ODO Public" et 13 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 18/02/2019 au 24/02/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées :

  • À MASLACQ, le Vendredi 22/02/19 à 11h30 ( 404.9 µg/m³ )
  • À MASLACQ, le Jeudi 21/02/19 à 11h00 ( 295.3 µg/m³ )
  • À LAGOR, le Jeudi 21/02/19 à 13h15 ( 240.6 µg/m³ )

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 18/02/2019 4 5 3 2 2 1
Mardi 19/02/2019 4 2 1 4 2 0
Mercredi 20/02/2019 5 1 1 3 1 0
Jeudi 21/02/2019 3 1 1 1 1 0
Vendredi 22/02/2019 4 4 1 4 0 0
Samedi 23/02/2019 2 0 0 2 0 0
Dimanche 24/02/2019 4 0 0 2 0 0
Total 26 13 7 18 6 1
Parmi 4 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Du 18/02 au 24/02/2019

Le fonctionnement du bassin biologique est resté fragilisé suite à la réception d’effluents chargés il y a plus d’une semaine. Bien qu’un retour à la normale des paramètres physico-chimique  s’est constaté le mercredi 20/02/19 dans la soirée, on note une inertie d’odeurs encore présente sur le site.

Tout ceci peut probablement expliquer la présence de notes perçues de DADS, de DMDS, d’Isobutylamine, d’Ail et de DMS du mardi 19/02 au  vendredi 22/02.

A plusieurs reprises dans la semaine, le caractère « irritant » a été perçu. Ce caractère qui en général est associé à la présence de résidus de combustion n’est pas concomitant avec les gênes physiologiques perçues le lundi 18/02 matin et après-midi et ou le mardi matin et le dimanche à 7h30, car les seuls torchages significatifs sur la plateforme Induslacq qui peuvent expliquer les dépassements de SO2  et peut-être les gênes, ont été détectées sur les stations ATMO NA  le vendredi 22/02 à 11h30 et à 13h30:

A 11h30 : dépassement de 350ug/m3 de SO2  selon le ¼ horaire sur le site de Maslacq (405 µg/m3)

A 13h30 : alerte 1 (dépassement 300 et 100  en moyenne horaire glissante avec un décalage maximum de 3 heures) sur les sites de Maslacq (308 µg/m3 à 11h30) et Lagor (118 µg/m3 à 13h15)

Par ailleurs, ces pics SO2 sont concomittants aux torchages des torches BP 4/1 et BP4/3 suite à l’arrêt de l’URS à 9h45 (pour intervention sur des équipements).

Donc par sécurité, les effluents gazeux d’ARKEMA  et de SOBEGI ont été basculés sur les torches respectives. Aucun signalement pouvant se rapprocher du « SO2 « ou de « Brûlé » n’ont été évoqué sur ces tranches horaires.

Période du 25/02/19 au 03/03/19

Un pompage puis un confinement en cuve étanche de la pollution  (zone Ouest du lot CD) et un tri granulométrique des terres polluées avec captage et traitement des émissions  (zone Est  du lot CD), proche de la porte d’Arance est prévu pendant cette période par RETIA. Ces phases sont susceptibles de générer des nuisances olfactives.

Vous souhaitez en savoir plus ?