hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°36

hand-up

N°036

Mardi 12 Février 2019


N°36Semaine du Lundi 4 Février 2019 au Dimanche 10 Février 2019

Relevés Hebdomadaires

34 signalements dont 23 "ODO Public" et 11 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 04/02/2019 au 10/02/2019 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Aucune concentration de SO2 très élevée n'a été relevée.

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 40 μg/m3 pour le SO2 et de 10 et 30 μg/m3 pour les PM2,5 et PM10 respectivement.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 04/02/2019 0 0 0 0 1 0
Mardi 05/02/2019 6 4 0 4 3 1
Mercredi 06/02/2019 1 1 1 1 0 0
Jeudi 07/02/2019 3 2 2 1 1 1
Vendredi 08/02/2019 4 1 0 2 0 0
Samedi 09/02/2019 3 2 2 2 0 0
Dimanche 10/02/2019 6 1 1 6 0 1
Total 23 11 6 16 5 3
Parmi 8 réponses
aux sollicitations

événements de la plateforme sur la période

Du lundi 04/02 au dimanche 10/02/19

L’activité de  séchage de la drêche de maïs, est la source principale d’émissions

odorantes  chez BSO. Les notes odorantes ressenties le mardi 05/02, le jeudi 07/02 et le dimanche 10/02 avec des  notes pyrogenées : Pyrazine et Sulfurol et des évocations de « Pain biscuit sont liés aux opérations de chauffage et séchage de la drêche humide. Lors du redémarrage d’un sécheur (si celui-ci a été arrêté pour diverses raisons), le flux d’émissions en sortie  peut entrainer   pendant quelques instants (moins d’une heure), des notes odorantes plus intenses, mais les signalements remontés ne correspondent pas à ces phases.

Les notes alkyl (diacétyle), « daube » sont  en relation avec  la fermentation du moût de maïs qui est un procédé stable et continu et qui et ne s’arrête jamais (sauf quand l’usine est à l’arrêt). Les conditions météorologiques jouent sans doute beaucoup sur le ressenti de ces notes odorantes. Les paramètres de production, chez BSO, ne varient pas d’une semaine à l’autre, ils étaient semblables sur les semaines 5 et 6 et pourtant il y a eu plus de signalements de nuisances la semaine 5.

Des  campagnes de fabrication de TPS à base de TDM  chez ARKEMA peuvent expliquer les différentes évocations perçues telles que le THT, le TBM, Ethylmercaptan, Propylmercaptan et le « gaz de ville »  du mardi 05/02 au dimanche 10/02 dans la journée.

La présence de NO2 un peu plus élévé qu’habituellement allant jusqu’à 70,9ug/m3 (ne dépassant aucune valeur règlementaire) à été notée à la station ATMO de Labastide-Cézéracq à 18h45. Aucun évènement industriel particulier sur cette tranche horaire ne peut expliquer cette valeur.

Plusieurs perceptions retenues dans la semaine de l’ordre des « irritations, des picotements et ou des démangeaisons » ne peuvent être reliés catégoriquement avec les « perceptions olfactives »  car ils sont perçues par d’autres terminaisons nerveuses différentes de celles qui perçoivent les odeurs. Ceci serait peut-être plus en lien avec de résidus de combustion, or les valeurs de SO2 par exemple dans la semaine étaient basses,  le pic notable ne dépassant aucune valeur règlementaire était de l’ordre de 77,9ug/m3 à la station de Lagor le lundi 04/02 à 13h15. Aucune activité de torchage significative n’a été notée chez les industriels. Ces points sont toujours en cours d'investigations.

Période du lundi 11/02/19 au 24/02/19

Sur le lot CD, près de la porte d’Arance d’Induslacq, RETIA fera un terrassement sur une partie de la  zone polluée. Un écrémage du flottant  est prévu en plus du malaxage en fond de fouille. Le transfert et mise en stock des terres excavées sera en continue sur ce lot.

Vous souhaitez en savoir plus ?