Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°164

N°164

Mardi 27 Juillet 2021


N°164Semaine du Lundi 19 Juillet 2021 au Dimanche 25 Juillet 2021

Relevés Hebdomadaires

31 signalements dont 15 "ODO Public" et 16 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 19/07/2021 au 25/07/2021 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).
Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Aucune concentration de SO2 très élevée n'a été relevée.

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO PublicSignalements ODO >=6Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5
Lundi19/07/202133300
Mardi20/07/202132012
Mercredi21/07/202124203
Jeudi22/07/202112001
Vendredi23/07/202124103
Samedi24/07/202110010
Dimanche25/07/202131120
Total1516749

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine
Atmo Nouvelle-Aquitaine, en sa qualité d’animateur de l’observatoire des odeurs autour d’Induslacq, propose désormais un bulletin mensuel des odeurs autour de la plateforme Induslacq. Celui-ci vient compléter les informations opérationnelles délivrées par l’ASL Induslacq toutes les semaines et permet d’avoir une vision exhaustive de la situation odorante sur le bassin mois après mois. Pour consulter le bulletin mensuel des odeurs réalisé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, merci d’aller sur le lien suivant :
https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/publications/bulletins-mensuels-des-signalements-olfactifs-autour-de-la-plateforme-induslacq-64

événements de la plateforme sur la période

Période du 19/07/2021 au 25/07/2021:

Le mardi 20/07 des signalements de DADS, DMS, d’évocations de choux et ou égout/œuf pourri/Soufre entre Lacq , Abidos et Maslacq sont cohérents avec l'enregistrement de charges contraignantes en entrée de la STEB. L’humidité présente ce début de semaine entre 70 et 90% peut avoir accentué les ressentis.

Le mercredi 20/07, le redémarrage de l'unité DMSO a engendré des contraintes au niveau du bassin biologique nécessitant un détournement de l'ensemble des effluents en lagune. Le jeudi 22/07, un remplacement des courroies des surpresseurs  (équipement faisant fonctionner les rampes d’aération) a impliqué un nouveau détournement en lagune sur la journée. Cette succession d’évènements pourraient expliquer les notes olfactives ou  les perceptions en lien avec le fonctionnement de la station ressenties entre mercredi et dimanche 25/07  (DMS, DADS, scatol, eau croupie, excréments entre Abidos, Artix, Mourenx, Labastide-cezeracq); phénomènes amplifiés par une humidité toujours comprise entre 70 et 92%.

En outre, l’inertie du temps de traitement du bassin biologique peut être plus ou moins perçue selon les conditions météos défavorables (humidité élevée, et transport des odeurs par diffusion avec un vent presque nul allant de 0,4 à 1,4 m/s, favorisant la stagnation des flux à des endroits).

Par ailleurs, les signalements du vendredi 23/07 en « SO2 irritant » à Os-marsillon (4h45), odeur Allumette (7h50) et  « SO2 irritant » à 11h50, tous les deux entre Lendresse et Mont peuvent se rapprocher d’un torchage par sécurité des deux torches BP 4/1 et BP 4/3 dû à un problème technique de l’URS.

Autrement, un bulletin spécial a été publié sur le site Universlacq lundi 26/07, en lien avec des micro-coupures électriques sur le bassin industriel, par répercussion de l’incendie du 24/07 dans l’Aude sur le réseau RTE. Cet épisode a été bien géré par les industriels qui n’ont pas eu de problème significatif en termes de sécurité et d'environnement sur les plateformes. Cependant la production d’H2S et son utilisation ont dû être interrompues, ce qui a nécessité l’utilisation des torches pour raison de sécurité. Les stations ATMO n’ont pas mesuré de pic élevé en SO2 entre samedi et dimanche (valeur maximale 99,8µg/m3 sur 15 mn).  

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous
Télécharger en version PDF
Télécharger