Bulletin d'information Nuisances et odeurs N°138

N°138

Mardi 26 Janvier 2021


N°138Semaine du Lundi 18 Janvier 2021 au Dimanche 24 Janvier 2021

Relevés Hebdomadaires

28 signalements dont 13 "ODO Public" et 15 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 18/01/2021 au 24/01/2021 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).
Les données affichées sont des mesures faites toutes les 15 minutes.
Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées :

  • À LACQ, le Dimanche 24/01/21 à 21h30 ( 614.6 µg/m³ )
  • À MASLACQ, le Lundi 18/01/21 à 11h15 ( 474 µg/m³ )
  • À LACQ, le Vendredi 22/01/21 à 19h00 ( 336.8 µg/m³ )
Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO PublicSignalements ODO >=6Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5
Lundi18/01/202131122
Mardi19/01/202114212
Mercredi20/01/202135323
Jeudi21/01/202133311
Vendredi22/01/202101000
Samedi23/01/202120000
Dimanche24/01/202111010
Total1315978

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine
Atmo Nouvelle-Aquitaine, en sa qualité d’animateur de l’observatoire des odeurs autour d’Induslacq, propose désormais un bulletin mensuel des odeurs autour de la plateforme Induslacq. Celui-ci vient compléter les informations opérationnelles délivrées par l’ASL Induslacq toutes les semaines et permet d’avoir une vision exhaustive de la situation odorante sur le bassin mois après mois. Pour consulter le bulletin mensuel des odeurs réalisé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, merci d’aller sur le lien suivant :
https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/publications/bulletins-mensuels-des-signalements-olfactifs-autour-de-la-plateforme-induslacq-64

événements de la plateforme sur la période

Période du 18/01 au 24/01/2021

Sur la période d’étude,  les stations ATMO NA  le Lacq et Maslacq ont enregistré trois pics notables en SO2:
le Lundi 18/01/21 à 11h15 ( 474 µg/m³ ) à Maslacq : l’URS n’a pas pu prendre en traitement, les effluents gazeux excédentaires de Sobegi, ce qui a eu pour conséquence un envoi de ces  effluents vers leur torche BP4/3 de 9h50 à 10h19, pouvant expliquer probablement le pic de 11h15.

Par ailleurs, l’URS a été arrêté le mardi 19/01 22h15 sur problème technique. De ce fait, certaines unités de l’industriel Arkema ont été aussi arrêtées pour limiter les  rejets  vers la torche BP 4/1. Aussi,  le vendredi 22/01/21 la station ATMO NA de lacq à enregistré sur 15mn à 19h, une concentration de  336.8 µg/m³ et le dimanche 24/01/21 à 21h30, une concentration de 614.6 µg/m³  (sur 15mn) pouvant correspondre à un envoi des effluents vers la torche BP4/1  (majoritairement) et BP/3 (minoritairement). Ce dernier pic du dimanche a dépassé la valeur limite règlementaire de 350 µg/m³ sur l’heure, soit 460 µg/m³ calculé sur l’heure. La fin des travaux sur l’URS est prévue lundi 25/01 au soir. La DREAL et la mairie de Lacq ont été informées de la situation.

Concernant les signalements, on note chez les nez et le grand public, les évocations d’hydrocarbures et ou de gasoil le Mardi (11h), le mercredi (10h55), et le jeudi (14h et 16h, 17h30). Ces odeurs sont peut-être à rapprocher de l’activité de réhabilitation des sites de Retia.

Le mardi, on note aussi quatre signalements de DMS (odeur de Choux) entre 17h40 et 21h15, entre Osmarsillon, Abidos, Lendresse et Maslacq (d’intensité olfactive allant de 4 à 6).  Par ailleurs, les investigations ne dénotent d’aucun incident ou dysfonctionnement sur les installations susceptibles de générer du DMS. Les différents installations étaient en fonctionnement stables. Les conditions météorologiques ont sans doute favorisé  la dispersion du bruit de fond olfactif des unités. En effet, l’humidité de l’air allant de modérée (42%) à élevée (74%), une vitesse de vent  de 0,8 à 2 m/s  (aucun vent à vent legér) peuvent  favoriser l' accumulation des odeurs avec des nuages bas.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous
Télécharger en version PDF
Télécharger