hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°117

hand-up

N°117

Mardi 1 Septembre 2020


N°117Semaine du Lundi 24 Août 2020 au Dimanche 30 Août 2020

Relevés Hebdomadaires

34 signalements dont 11 "ODO Public" et 23 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 24/08/2020 au 30/08/2020 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Aucune concentration de SO2 très élevée n'a été relevée.

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5
Lundi 24/08/2020 0 4 4 0 3
Mardi 25/08/2020 4 5 3 1 1
Mercredi 26/08/2020 2 1 1 0 3
Jeudi 27/08/2020 3 2 2 2 1
Vendredi 28/08/2020 1 6 4 1 2
Samedi 29/08/2020 1 2 2 0 0
Dimanche 30/08/2020 0 3 1 0 0
Total 11 23 17 4 10

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Atmo Nouvelle-Aquitaine, en sa qualité d’animateur de l’observatoire des odeurs autour d’Induslacq, propose désormais un bulletin mensuel des odeurs autour de la plateforme Induslacq. Celui-ci vient compléter les informations opérationnelles délivrées par l’ASL Induslacq toutes les semaines et permet d’avoir une vision exhaustive de la situation odorante sur le bassin mois après mois. Pour consulter le bulletin mensuel des odeurs réalisé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, merci d’aller sur le lien suivant :
https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/publications/bulletins-mensuels-des-signalements-olfactifs-autour-de-la-plateforme-induslacq-64

événements de la plateforme sur la période

Période du 24/08/20 au 30/08/20

Sur la période d’étude, les journées les plus odorantes se révèlent être le lundi (sept signalements), mardi (six signalements chez les Nez et quatre chez le grand public), et le vendredi  (huit signalements chez les Nez et un chez le grand public).

Concernant le SO2 (irritant)  ressenti la nuit du dimanche au lundi 24/08 à 4h35 à Abidos, Sobegi a procédé de 3h à  5h00 à  la réalisation de l'inertage d'une machine et donc de décompressions vers la torche BP4/3. Cette manœuvre peut expliquer  une émission probable de SO2 dans l’air. Sur le créneau de 9h45, un autre signalement de SO2 à Arance est concomitant avec l’arrêt de l’URS qui a eu pour conséquence l’envoi par sécurité des effluents gazeux vers la torche BP 4/1 de Arkema (majoritairement ) et BP4/3 de Sobegi (minoritairement). Ce même dernier évènement peut expliquer un autre signalement de SO2 le mardi à 12h25 à  Abidos (recours torche BP 4/1 sur 30mn). Le reste des signalements de la semaine (mardi 18h15, mercredi 11h50 et jeudi 16h35) ne correspondent à aucun torchage. Sur tous ces signalements, aucune valeur elevée n'a été enregistrée par les analyseurs d'ATMO NA.

Ce référent olfactif n'a pas réellement d'odeur, c'est plutôt une perception « irritante » sur la base des référents. En effet, le caractère irritant est certes généralement associé  au SO2 mais peut-être aussi lié « avec »  des notes soufrées. Mais il n'empêche que d’autres composés peuvent générer ce caractère irritant sans présence de SO2. La différence  peut être faite quand il n' y a pas de torchage  et que du SO2 (irritant) est signalé.

Les signalements du vendredi (toutes ressenties dans la commune  de Lacq entre 14h et 17h40 en intensité élevées 6 à 8) sont axés  vers des notes grasses « dites « Alkyl » en langage de Nez. Idem pour les signalements du mardi : Pain/Biscuit (4h40 Maslacq, 11h20 Mourenx) et Cuisson (11h50 Monein). Ces notes sont  potentiellement issues des activités de séchage de la drêches de maïs de BSO. Les notes « Sulfurol (quatre fois),  et Pyrazine (deux fois) ont été mentionnées avec des intensités aiguës. Cela peut éventuellement s’expliquer par les conditions météorologiques, accentuant ainsi les ressentis (température 18,6°C, humidité élevée 71%, vitesse « vent léger » 2,5m/s) et aussi dans une moindre mesure à un fonctionnement non optimal des installations, l’industriel baissant progressivement son régime de production en vu de son arrêt technique prévu à partir du 7 septembre. En outre, il n y a rien eu d’exceptionnel pouvant justifier de cette perception accrue.

Des notes de DMS, DADS, DMDS et des évocations d’ail ont été ressenties dans la semaine. Ces perceptions sont probablement liées à la réception d’effluents chargés à la STEB en fin de semaine 34, début semaine 35.  Le fonctionnement de la station n’a néanmoins pas été perturbée.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?