hand-down

Bulletin d'information Hebdomadaire Nuisances et odeurs N°101

hand-up

N°101

Mardi 12 Mai 2020


N°101Semaine du Lundi 4 Mai 2020 au Dimanche 10 Mai 2020

Relevés Hebdomadaires

29 signalements dont 10 "ODO Public" et 19 signalements "nez" d'intensité supérieure ou égale à 6 ont été recensés pour la période du 04/05/2020 au 10/05/2020 sur le périmètre Induslacq.

Mesures de polluants de la période

Les stations de mesure de polluants Atmo Nouvelle Aquitaine indiquent les informations suivantes :

La procédure d’information et recommandations à la population est déclenchée dès que les moyennes horaires glissantes de deux stations dépassent le seuil de 300 μg/m3 simultanément (avec un différé maximum de trois heures).

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Les concentrations de SO2 les plus élevées ont été relevées :

  • À LACQ, le Dimanche 10/05/20 à 16h30 ( 346 µg/m³ )
  • À LACQ, le Dimanche 10/05/20 à 19h00 ( 166.4 µg/m³ )
  • À LAGOR, le Samedi 09/05/20 à 11h15 ( 150.1 µg/m³ )

Rappel des objectifs qualités : moyenne annuelle de 50 μg/m3 pour le SO2.

Signalements de la période

Signalements ODO Public Signalements ODO >=6 Signalements avec phénomènes gênants
(ODO >=6)
Signalements avec phénomènes gênants
(ODO Public)
Signalement ODO 4 et 5 Signalements >=6 confirmés par Nez formés
Lundi 04/05/2020 2 4 0 1 1 0
Mardi 05/05/2020 0 0 0 0 1 0
Mercredi 06/05/2020 0 2 0 0 0 0
Jeudi 07/05/2020 1 6 0 1 1 0
Vendredi 08/05/2020 2 4 2 2 0 0
Samedi 09/05/2020 1 2 2 0 0 0
Dimanche 10/05/2020 4 1 0 4 0 0
Total 10 19 4 8 3 0
Parmi 0 réponse
aux sollicitations

Source : Atmo Nouvelle-Aquitaine

Atmo Nouvelle-Aquitaine, en sa qualité d’animateur de l’observatoire des odeurs autour d’Induslacq, propose désormais un bulletin mensuel des odeurs autour de la plateforme Induslacq. Celui-ci vient compléter les informations opérationnelles délivrées par l’ASL Induslacq toutes les semaines et permet d’avoir une vision exhaustive de la situation odorante sur le bassin mois après mois. Pour consulter le bulletin mensuel des odeurs réalisé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, merci d’aller sur le lien suivant :
https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/publications/bulletins-mensuels-des-signalements-olfactifs-autour-de-la-plateforme-induslacq-64

événements de la plateforme sur la période

Période du 04/05/20 au 10/05/20

Le lundi 5 mai, vers 15h30, un arrêt sur sécurité procédé de l'atelier Methyl Mercaptan (ARKEMA) a engendré l'envoi d'effluents gazeux vers la torche de sécurité  BP4/1 entre 15h30  et 18h (le temps de reprise de l'atelier).  Cet événement peut éventuellement expliquer les ressentis dans ces tranches horaires (SO2 irritant).

En fin de semaine, des pics de SO2 ont été relevés le samedi et dimanche à Lacq et à Lagor. La présence de SO2 dans l’air ce week-end est sans doute une conséquence de l’arrêt technique pour la maintenance règlementaire de l’unité URS d'ARKEMA (depuis vendredi 8/05 vers 23h15). En effet, quand l’URS est arrêté, les effluents gazeux qui doivent être normalement traités par cette unité sont transférés aux deux torches (majoritairement Torche ARKEMA, et minoritairement Torche SOBEGI) pour brûler les gaz. Parmi les pics les plus élevés, on relève celui du dimanche à Lacq  de 346ug/mà 16h30, sans dépassement de seuil règlementaire horaire. Cet après-midi, trois signalements d’Egout/Œuf pourri/Soufre ont aussi été perçus, probablement liés à cette émission de SO2 par torchage. Cet arrêt règlementaire va durer 3 semaines, jusqu’au 29 mai 2020.

Par ailleurs, sur la période d'étude, on constate 22% de notes de Sulfurol (5/22 signalements tous confondus) et 13,6% de Pyrazine (3/22). Toutes ces odeurs sont inhérentes au fonctionnement des sécheurs de BSO pour la fabrication de Bioéthanol, bien que l’activité de l’industriel soit  toujours  réduite à 70% de sa capacité.  Le « pain biscuit » (assimilé à du Sulfurol) perçu le 04/05 à 04h25 à Maslacq et la « fermentation » perçue  le 08/05 à 10h00 à Mourenx chez le Grand public évoquent une description que l’on pourrait rattacher à BSO.

Les quatres notes de TDM (18%) sont majoritairement liées à la présence du stockage de déchets fluides soufrés au Parc à déchets d’Induslacq, sauf celle du  vendredi 08/05 à 11h05 à Abidos dont les investigations n’ont pas pu déterminer la provenance.

Vous souhaitez en savoir plus ?